Solo de danse « LOST… »

 

« Les accents baudelairiens revendiqués de la compagnie bordelaise Yasvin Kham… » PAR JENNIFER-LAURE DJIAN. La voix du Nord.

Huit membres du jury, cinq compagnies, une après-midi consacrée à la danse. Samedi après-midi, le centre culturel Balavoine organisait la troisième édition de sa scène ouverte aux jeunes chorégraphes, véritable découvreuse de talents et tremplin pour les compagnies.   Sur les quarante-trois vidéos que le centre Balavoine a reçues pour ce concours, parmi lesquelles cinq compagnies ont été sélectionnées pour danser samedi après-midi, « une grosse majorité se pose la question de l’individu dans la société. Et du spleen. Quatre créations s’inspirent de l’univers de Baudelaire »……. Les accents baudelairiens revendiqués de la compagnie bordelaise Yasvin Kham…. 18 h 30 passés de quelques minutes. Le jury délibère et consacre 29×27. Pas question de ne pas partager avec les compagnies le fruit de leur réflexion. Cristina Santucci, danseuse, s’attable avec Nicolas Héraud de Yasvin Kham. Sa chorégraphie un peu trash a divisé le jury. Elle le lui explique. Lui apporte ses conseils. « Il faut que tu ailles jusqu’au bout de ton propos. » Il avoue son complexe de n’avoir pas suivi de cours de danse. « Ça doit devenir ta force. »….…….Fabienne Brioudes l’expliquait en préambule à l’après-midi. « Notre ambition, c’est d’être un tremplin, d’aider les jeunes compagnies. » Elle fait mieux que ça. •  Article

 

Tremplin 

Cristina Santucci, juré de la scène ouverte de Balavoine, avait invité Nicolas Héraud à se rapprocher de la chorégraphe américaine Carolyn Carlson.

Ceux qui y ont assisté s’en souviennent. En juin, le centre culturel Balavoine organisait la troisième édition de sa scène ouverte aux jeunes chorégraphes, qui se veut être un tremplin pour les danseurs. Cinq compagnies occupaient la scène le temps d’un après-midi parmi lesquelles Yasvin Kham, de Nicolas Héraud. Sa prestation avait divisé les membres du jury de la scène ouverte. Le jeune homme a séduit Carolyn Carlson, directrice artistique du centre chorégraphique national de Roubaix. Cristina Santucci, juré de la scène ouverte de Balavoine, avait invité Nicolas Héraud à se rapprocher de la chorégraphe américaine. Il a bien fait de le faire. Carolyn Carlson a retenu sa candidature.  La Voix du Nord

ARTICLE