Solidarités

 

Projet coeur de Pantins.

Crée en 1998, par Nicolas Héraud, cette opération a pour objectif de soutenir localement les actions de grandes associations humanitaires et solidaires. L’opération débute en décembre 1998 avec mission de soutenir la campagne du Secours Populaire: « Père Noël Vert ». L’idée étant de collecter des jouets neufs pour les familles touchées par la précarité.

Le principe de Coeur de pantin est de solliciter les associations culturelles (théâtre, chant, danse) et d’encourager les personnes à monter sur scène. L’ABC, soutien à la vie associative, voit dans cette initiative une belle opportunité de collaboration. Philippe Perès, qui reprend les rênes du festival depuis deux ans, nous explique que «permettre à de jeunes talents de se produire, sur une vraie scène, devant un vrai public, dans des conditions professionnelles encourage réellement l’expression des pratiques artistiques en amateur. Et qui dit amateur, ne signifie pas de mauvaise qualité, bien au contraire.

Coeur de Pantins ne se limite pas à une action, il agit aussi en fonction de l’actualité et de certaines situations d’urgence. Ce fut le cas en 2005 lorsque Nicolas Héraud, par le biais de YASVIN KHAM, suggère à REPORTER SANS FRONTIERE  un embrasment de cent feux de bengale pour marquer le 100 ème jour de détention de Florence Aubenas et Hussein Hanoun en Irak (voir les 2 articles ci-dessous). Il le fait, dans le parc de Fongravey, au cours d’une soirée type café poésie où les artistes se succèdent. A minuit, embrasement. Reporter sans frontières le fit sur le Trocadéro à Paris.

Lors des 10 ans de cette opération, Nicolas héraud et la Cie YASVIN KHAM, décident de l’étaler sur 4 semaines pour soutenir 4 associations: Emmaeus, l’Unicef, Le secours populaire et Lions des neiges Mont Blanc qui lutte pour la liberté des tibétains. C’est ainsi que 4 soirées de concerts, performances, spectacles, diffusions de films et documentaires ont permis de collecter un certain nombre de fonds, mais surtout d’entériner une vraie sensibilisation auprès du public.

Aujourd’hui, coeur de pantins existe toujours et quelques remises en questions apporteront un certain nombre de novations…

 

(Articles en cours de dépôt sur cette page).

 

LIBERATION (2005)

A Blanquefort (Gironde), demain, la compagnie d’art et spectacles Yasvin Kham (les Larmes du soleil) organise une soirée «café-poésie» de soutien à Florence, Hussein, Ingrid Betancourt et à tous les otages dans le monde. La soirée se terminera par un embrasement de cent feux de détresse, à 19 heures, salle polyvalente du parc de Fongravey.

 

LIVENET.FR

Je commence: Vendredi 15 avril 2005, Le Figaro.
Cent jours de détention pour Florence Aubenas et Hussein Hanoun 
Il y a aujourd’hui cent jours que Florence Aubenas et Hussein Hanoun sont détenus en Irak. Plusieurs manifestations de soutien sont prévues à cette occasion, comme à Blanquefort, dans la banlieue de Bordeaux, où cent feux de détresse disposés en forme de SOS seront embrasés ce soir.

Des artistes et des anonymes se succéderont sur scène pour des représentations de danse contemporaine, de théâtre, de musique, de lecture de textes, d’improvisations… «Je voulais voir si des artistes comme de simples citoyens étaient prêts à se mobiliser spontanément», pour une telle cause, a expliqué Nicolas Héraud, directeur artistique de la compagnie Yasvin Kham, les Larmes du Soleil qui se produira se soir.

Parallèlement à ces spectacles, les participants pourront signer, sur un grand tissu blanc, une pétition en faveur de la paix entre les peuples et pour la libération de tous les otages dans le monde. Un caméscope sera également à leur disposition pour «enregistrer tous les messages de solidarité pour Florence Aubenas et Hussein Hanoun». Des copies de la cassette seront ensuite envoyées à Reporters sans frontières et Libération, a précisé Nicolas Héraud.