Recueils de poésie et de prose

EN 2001 et 2002, les éditions publibook, éditent deux recueils de poésies de Nicolas Héraud.

Les larmes du soleil. Edition publibook.
Ce recueil de poèmes, cocktail de vers et de prose est à la fois une fresque sentimentale et un cri de révolte. Hommage à l’amour, déambulations d’un piéton amoureux de la ville-lumière, parcelles de temps qui passe., mais aussi, comme l’autre face d’un miroir, dénonciation d’une époque dure et sans pitié, marquée par la guerre et la souffrance des enfants-victimes. (publibook.)

Liens: https://www.publibook.com/les-larmes-du-soleil.html/

Chemins de fer. Edition publibook.
Révolte, solitude, amour, ivresse joyeuse ou morne, le poète nous fait entendre la douleur d’exister, dans des poèmes en prose ou vers libres souvent rageurs. Attaquer les « modèles de vies, fabriqués par des pouvoirs inventés » ne va pas sans conséquences, mais même si l’on paye de sa personne, au moins peut-on avoir le réconfort d’être resté fidèle à soi-même : « Dans cette vie qui bêle d’absurdité, j’ai répandu mon essence ». Recueil en forme d’appel à un ailleurs, par « un écorché vif et toujours plus vivant »…(publibook)

Liens: https://www.publibook.com/chemins-de-fer.html/
https://livre.fnac.com/a3742234/Heraud-Nicolas-Chemins-de-fer